Accueil de l’orchestre de Chartres de Bretagne

Echo des Avens

Amiral chef des dockers

Soirée musicale et gastronomique à Saint-Georges de Luzençon

La fanfare « l'Echo des Avens » invite ses amis bretons de l'Orchestre harmonique de Chartres de Bretagne (OCB) à découvrir notre région à l'occasion d'une mini-tournée sud-aveyronnaise, qui débutera ce samedi 28 avril par un concert à la salle des fêtes de Saint-Georges de Luzençon, précédé dès 19 heures par un apéritif en fanfare et en tapas.

L'OCB, c'est une formation amateur haut de gamme, trois jeunes chefs énergiques, une bonne humeur communicative, un répertoire varié et dynamique allant du classique au jazz, en passant par les musiques de films, le funk, etc... C'est frais, c'est punchy, ça swingue... A ne rater sous aucun prétexte !

Harmonie des équipages de Chartres de Bretagne

Dans la salle des machines

les aventures de l'OCB

Nous avons décidé d'aller visiter les alentours, mais le matin, il commence à trop pleuvoir pour déjeuner dehors. Direction la Couvertoirade pour une visite mais c'est la tempête, toutes les eaux du ciel se vident sur le Larzac en une pluie horizontale et glaciale sous les rafales d'un vent à décorner les bretons.

Dans l'après-midi, concert à l'église de Comprégnac. C'est superbe, peut-être du fait de la contrainte de jouer piano pour éviter trop d'écho sous les voûtes. Et il y a du public, une bonne quarantaine de personnes sans compter les fanfarons.

Après un petit débrif à la salle des fêtes de Comprégnac, où mon eau de mer à 3 euros a eu un certain succès, nous allons dîner à Saint-Georges. Une Jam s'improvise avec tous les musicos de L'OCB et de EDA, beaucoup de bruit, un mescladis organisé, joyeux et détune.

La suite du programme

Histoire de faire connaître nos spécialités : c'est tripous au menu, et on en mange une quarantaine. Dans l'après-midi est prévu une visite des caves de Roquefort.

Début de soirée: nous sommes opérationnels pour un plan apéro Echo-OCB devant le bar du comité des fêtes, qui organise le repas et la soirée dansante. Une belle fanfare occitano-bretonne d'une trentaine d'éléments, avec une section de percussions attentive aux nuances, ce qui mérite d'être signalé.

Remise du trophée à l'orphéon bretonnant

Oh capitaine, mon capitaine !

Pas de danse de l'équipage

Faire la fête à la cambuse

Réagissez