Le carnaval se dindonne

L’annonce complète du Kollectif Karnaval :

«Cocus cornus, vaincus navrés, couillons escroqués, escrocs couillonnés, avaleurs de couleuvres variées, vils coquins, vieilles catins, racaille, vauriens, mécréants, cancres las et vous, vignerons valeureux, aveyronnais vaillants, oyez oyez !

Crénom, nos vallées ont connu un Noël inquiet, un variant virulent, et vécu le noir hiver aux vents vilains qui claquent les volets. Au réveillon nous n’avons croqué que quelques raves, oignons crus et rares navets ; ni vin ni calva, ni ouiski ni cognac, nous n’avions qu’eau et lait caillé à avaler… et voilà que Carnaval arrive en ville !

Haut les cœurs ! Nous ne craignons que les vaines colères, l’âcre rancune, le croquant hargneux, ignorant et querelleur : nous avons, en vrai, vaincu la vérole et le choléra, nous vaincrons leur rival, le viral corona, car nos corps vivrons avec, vaille que vaille, et qui vivra verra !

Avant le clair avril, vernal et viril, Eole et l’Aquilon en verve arqueront la voilure de la caravelle carnavalière, le navire coloré lèvera l’ancre, et nous virerons vers une ère nouvelle. Réveillons-nous, l’œil ouvert et l’oreille levée, rêvons le nez en l’air, enivrons-nous et en chœur crions, ravis : « hourrah , vive le Carnaval ! Love, love, love Carnaval ! », avec écho en avens ; allons ouïr clique, cornets, cuivres, clairons, allons voir le violon et la vièle à roue râcler la tarentelle.

Cornecul ! Il est l’heure, levons le voile et révélons hic et nunc aux curieux la royale icône qu’avec la reine, les valets, les laquais, en carriole ornée nous véhiculerons, honorerons et vénèrerons, avant que nous la livrions à la loi carnavalière et à l’avocat veule et ironique : une volaille vernaculaire inouie, à la caroncule incarnat, couleur coquelicot, élevée en Aveyron, que nous cuirons et qui nous nourrira encore l’année à venir.»

Incrédulité !!

J'essaye de leur expliquer le but de la musique en bande organisée mais je n'arrive pas à les comprendre !!

Fait un effort !!

Ce que j'essaye de te dire c'est que le piston au centre n'est pas coincé, il est inutile dans ce genre de musique minimaliste

Je te le dis !!!

Je sais que c'est difficile la musique collective, il y a le chef qui nous fait toujours des remarques acerbes ou croates je ne sais plus!!

En grève

Alors là, trop c'est trop, nous nous voulons écouter les "zautres" et ne rien faire, et nous le faisons si bien...

L'Echo et ses invités au carnaval de Millau

Echo droite

Au départ l'idée c'était de faire une photo de groupe !!

Echo gauche

Et nous sommes à un clic de réussir !!

Echo centre

Et voilà, presque tout le monde, sauf que....

Eh j'arrive!!!!

Comme d'hab. les retardataires !!!

Le film du carnaval par mister PhilTard

A lire sur le journal: je clique sur le : ↓ 

Le Millavois

Notre camerawomen

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!