L’Echo au Grand Parcours Aubrac 2022

Les soufflants

Après le chaud le bar!!!

Gab cool

Souba bucolique

La prestation à 30 degrés celsius

Tout est dit: Chaud Chaud Chaud

L'Echo a joué pour les randonneurs, les compétiteurs, les cyclorandonneurs sous un soleil radieux. Ce fut une prestation épuisante mais dynamique, un répertoire africain pour nous rafraîchir..... les idées .... parce que pour le reste  de l'eau de l'eau de l'eau. La trompette a même plongé son pavillon dans la fontaine pour climatiser les chorus endiablés.  Et par mesure diplomatique, nous avons empêché Daniel de revenir avec l'ours qui servait de mascotte à l'arrivée. Tout est expliqué dans les nawaks de l'Echo.

Les vides greniers de Comprégnac et de Saint Georges de Luzençon

Dimanche 1° mai 2022 : fête des associations de Comprégnac

Dimanche 1° mai 2022 : fête des associations de Comprégnac

Les douze valeureux.ses fanfarons.nes en rouge et jaune, jouent pour l'honneur.

Belle ambiance dans le village ensoleillé, nous ouvrons notre programme par un défilé entre les étals du vide-grenier avec les enfants-animaux et la baleine jaune et bleue, devant une assistance assez médusée. Nous continuons avec une animation au bar, où nous retournons après trois autres petits sets dans la rue pour finir la matinée. Dommage, la section de sax sinistrée ne nous a pas permis de jouer nos nouveau morceaux, mais nous nous en tirons pas trop mal. Après la soupe, les grillades et les crêpes sur place, nous partons pour Saint Georges de Luzençon.

Daniel notre ministre culturel

Bruno vice ministre auto-proclamé!!

Les Krompettes de la renommée

C'est clair et clarinette Virginie et Julien

L'Echo en vrai live à Comprégnac

Le seul Sax de la troupe

Julien soloîste

Petite basse deviendra grande

Fierté clainette

Dimanche 1° mai 2022 : le vide-grenier de Saint-Georges

Nous avons apporté le soleil de l'Afrique dans ce vide-grenier un peu lugubre, installé sur la grand-rue. Nos tympans en ont pris un coup à 107db de tambours, nos lèvres aussi car nos amis sénégalais, probablement émoustillés (et ils n'étaient pas les seuls) par le spectacle de ces belles créatures, vêtues de quelques lambeaux de tissu coloré, qui dansaient avec grâce devant eux, n'ont pas fait dans la nuance, et il n'a pas été facile d'imposer notre répertoire – même avec un prompt  renfort de trois soufflants.  Ce fut une belle déambulation, colorée et bruyante, une fin d'après midi Samba-Sénégalo-Saint-Géorgienne, les élus municipaux ont appréciés...

DivaFestiCannes

EthnoWasherWomen!

Notre camerawomen

Tu tires ou tu joues !!!

Avec les danseuses de Samba Millau et les tambours sénégalais

Ndigueul

Fanfarons.nes de rue!

TambourFanfare en marche.

Danseuses Samba Mio

Le carnaval se dindonne

L’annonce complète du Kollectif Karnaval :

«Cocus cornus, vaincus navrés, couillons escroqués, escrocs couillonnés, avaleurs de couleuvres variées, vils coquins, vieilles catins, racaille, vauriens, mécréants, cancres las et vous, vignerons valeureux, aveyronnais vaillants, oyez oyez !

Crénom, nos vallées ont connu un Noël inquiet, un variant virulent, et vécu le noir hiver aux vents vilains qui claquent les volets. Au réveillon nous n’avons croqué que quelques raves, oignons crus et rares navets ; ni vin ni calva, ni ouiski ni cognac, nous n’avions qu’eau et lait caillé à avaler… et voilà que Carnaval arrive en ville !

Haut les cœurs ! Nous ne craignons que les vaines colères, l’âcre rancune, le croquant hargneux, ignorant et querelleur : nous avons, en vrai, vaincu la vérole et le choléra, nous vaincrons leur rival, le viral corona, car nos corps vivrons avec, vaille que vaille, et qui vivra verra !

Avant le clair avril, vernal et viril, Eole et l’Aquilon en verve arqueront la voilure de la caravelle carnavalière, le navire coloré lèvera l’ancre, et nous virerons vers une ère nouvelle. Réveillons-nous, l’œil ouvert et l’oreille levée, rêvons le nez en l’air, enivrons-nous et en chœur crions, ravis : « hourrah , vive le Carnaval ! Love, love, love Carnaval ! », avec écho en avens ; allons ouïr clique, cornets, cuivres, clairons, allons voir le violon et la vièle à roue râcler la tarentelle.

Cornecul ! Il est l’heure, levons le voile et révélons hic et nunc aux curieux la royale icône qu’avec la reine, les valets, les laquais, en carriole ornée nous véhiculerons, honorerons et vénèrerons, avant que nous la livrions à la loi carnavalière et à l’avocat veule et ironique : une volaille vernaculaire inouie, à la caroncule incarnat, couleur coquelicot, élevée en Aveyron, que nous cuirons et qui nous nourrira encore l’année à venir.»

Incrédulité !!

J'essaye de leur expliquer le but de la musique en bande organisée mais je n'arrive pas à les comprendre !!

Fait un effort !!

Ce que j'essaye de te dire c'est que le piston au centre n'est pas coincé, il est inutile dans ce genre de musique minimaliste

Je te le dis !!!

Je sais que c'est difficile la musique collective, il y a le chef qui nous fait toujours des remarques acerbes ou croates je ne sais plus!!

En grève

Alors là, trop c'est trop, nous nous voulons écouter les "zautres" et ne rien faire, et nous le faisons si bien...

L'Echo et ses invités au carnaval de Millau

Echo droite

Au départ l'idée c'était de faire une photo de groupe !!

Echo gauche

Et nous sommes à un clic de réussir !!

Echo centre

Et voilà, presque tout le monde, sauf que....

Eh j'arrive!!!!

Comme d'hab. les retardataires !!!

Le film du carnaval par mister PhilTard

A lire sur le journal: je clique sur le : ↓ 

Le Millavois

Notre camerawomen

Le carnaval de Millau se prépare à dindonner

Citation articles "Journal de Millau.fr"   "Millavois.com"

Dans un communiqué, la MJC de Millau, à travers le « Kollektif Karnaval », annonce le retour de l’événement le samedi 26 mars à 16h au départ de la place du Mandarous. La manifestation populaire n’avait pas pu se tenir ces deux dernières années en raison de la Covid.

Il est de retour avec les beaux jours. Trois ans après sa dernière édition en 2019, organisé sur le thème d’une planète Terre en danger et de l’exode vers l’espace, le carnaval de Millau reviendra le samedi 26 mars prochain, avec une semaine de retard sur la date initialement annoncée à l’automne.

La MJC de Millau, organisatrice de l’événement en partenariat avec la Ville et de nombreuses associations, l’a officialisé ce mercredi au travers d’un communiqué rédigé par le Kollektif Karnaval dans son traditionnel ton satirique. « Au réveillon nous n’avons croqué que quelques raves, oignons crus et rares navets ; ni vin ni calva, ni ouiski ni cognac, nous n’avions qu’eau et lait caillé à avaler… Et voilà que Carnaval arrive en ville« , lance le Kollektif.

L'Echo des Avens

L'Echo des Avens

La pompe et les fastes du Carnaval ne doivent pas nous faire oublier que le 26 mars, nous célèbrerons aussi le 995e anniversaire du couronnement, à Rome, de l’empereur Conrad II le Salique, dont nous invitons la population à approfondir la biographie en se rendant en masse aux archives municipales, prochainement installées dans les sous-sols du CREA, ce qui permettra de développer le goût de l’érudition chez notre belle jeunesse.

Revenons à notre dindon : les échevins de la République Autonome de Millau et les petites mains du KolleKtif Karnaaval vous donnent donc rendez-vous le samedi 26 mars à 16 heures, place du Mandarous, pour saluer l’arrivée du gracieux volatile qui vient de se refaire une beauté sous les bons soins des Artistes Plasticiens Peintres et Sculpteurs du Millavois.

Les plus beaux déguisements seront appelés à pavaner sur une estrade prévue à cet effet, sous le roulement des tambours et le feu des trompettes des prestigieuses formations musicales qui accompagneront le cortège : par ordre d’apparition à l’écran, la splendide Batucada Samba Mio dans ses habits de lumière, l’hétéroclite fanfare de l’Echo des Avens, soutenue par les percussions sénégalaises du Ngueweul Rythme (dont le leader Ndigueul, originaire de la région de Louga, a fait le voyage tout exprès), les Fanfarons de Cordelle,

Les fanfarons.nes cordellois

Les Cordellois.ses

chaleureuse banda bleue et jaune du Pays Roannais, la slaveyronnaise Bérézina, qui descendra en grand appareil de ses montagnes d’outre-Rance, les formidables musiciens ruthénois de la Diane Rouergate et leur funk échevelé, et Ceux Qui Frappent D’abord, la fameuse Batucada de Mende.

La compagnie La Manivelle reconvoquera une très vieille tradition du carnaval occitan en célébrant le réveil de l’ours et le retour des sauvages en ville.

Les ateliers navals de Comprégnac seront du voyage, avec d’autres associations dont le dynamisme le dispute à la créativité. De toute façon on peut être certain que les surprises ne manqueront pas dans la foule des déguisés qui depuis trois ans attendent de battre le pavé.

Le cortège sera sécurisé par les vaillants et dévoués soldats de la MJC et leurs camarades motards, et nous pouvons compter sur leur gentillesse pour dérider les automobilistes et les chars russes gênés par le passage du carnaval.

Article Millavois.com

Le jugement et la mise à feu de l’Idole, au Parc de la Victoire, seront assurés par les hard-clowns de la Manivelle, qui nous promettent une cérémonie inoubliable et crépusculaire, avec la participation de tous les musiciens.

Le public pourra les retrouver à la Menuiserie à partir de 20h30, au Bal des Carnavaliers, autour du sunky funk brass-band « la Peau du Zouc », qui vous en fera voir de toutes les couleurs avant le désormais traditionnel « bœuf » final – et tout ça en acoustique, au naturel, sans sono ni fil à la patte !

Article du journal de Millau

Jumelage Millau Louga 2022

Ce dimanche s'est tenu à la salle des fêtes de Saint-Georges le premier acte du soixantenaire du jumelage Millau-Louga. C'est la première manifestation organisée par le comité de jumelage depuis le gala africa de novembre 2019, après deux années de covid.

Daniel Capel, son président, a rappelé que dès le départ, c'est une histoire d'amitié qui a présidé à ce jumelage, dont l'acte a été signé le 9 juin 1962 par Charles Dutheil, député-maire de Millau, et André Guillabert, Maire de Louga, qui s'étaient connus pendant les études de ce dernier à Saint-Affrique. Ces deux visionnaires, peu après l'indépendance du Sénégal, ont construit les ponts et ouvert la voie aux actions de coopération qui se sont succédées entre les deux villes, d'abord dans les domaines de la médecine, de l'éducation et du développement économique.

Depuis une vingtaine d'année, les échanges culturels se font dans une réelle réciprocité, sur un pied d'égalité, avec des collectifs et des associations de musiciens comme le Gecko, l'Echo des Avens, Tambour Fanfare... parallèlement à la poursuite et à la montée en charge du travail des associations engagées dans des actions humanitaires, dont la magnifique association Teranga qui s’est donnée pour mission "Aider à vivre et à soigner au Sénégal", et dont les activités ont connu un développement considérable.

Le président a remercié l'association Luz'Art d'avoir invité le comité à organiser cette journée et rendu hommage à tous ses illustres prédécesseurs et aux bureaux qui se sont succédé depuis 1962, ainsi qu'aux différentes municipalités de Millau pour leurs fidèles soutiens depuis 60 ans.

Place ensuite à la fête de l'amitié franco-sénégalaise : les fanfarons de l'Echo des Avens et les percussionnistes du Ngueweul Rythme, reconstitué autour de Ndigueul, venu tout exprès du Sénégal, ont chauffé la salle avec une présentation de leur répertoire commun, avant le tout nouveau spectacle des Boudeuses, le Vedettes Club, un karaoké hilarant et déjanté.

Le secrétariat

Le marché de Saint Beauzély – manif Millau

La fanfare fait son marché

Par une fraîche matinée, sur la place en bas du village, un petit marché animé par nos fanfarons.nes colorés.es, un peu gelés.es au début puis se réchauffant au rythme des morceaux du répertoire africain. Nous avons eu la visite de deux gendarmes qui sont restés nous écouter, sans nous verbaliser pour des excès de vitesse sur quelques tempi.

Le marché en rouge

Merci à Odette qui a pris ces photos de fanfarons.nes.

 

 

 

 

Starting manif

La manif à Millau

Quels sourires dans les yeux, au-dessus des masques, pour cette belle "manifiestation" avec la fine fleur de la culture millavoise... Les sections très riquiqui de l'Echo ont quand même fait le job, soutenues par une dream-team de percussions qui leur a bien facilité la tâche. Le défilé était réglé au chronomètre, comme sur du papier à musique.

Les participants sont appelés à venir déguisés : "Parce que nous ne pouvons pas, cette année, faire notre carnaval, revêtons nos habits de fête et de lumière et déguisons nos masques. Parce que nous subissons l’injustice, jugeons en place publique les symboles de l’oppression et de la destruction du vivant. Parce que le pouvoir nous veut tristes, apeurés et silencieux, affichons notre joie et notre amour de la vie, en images et en musique. Parce que nous défendons le vivant sous toutes ses formes, reprenons la rue et marchons ensemble, masqués et dans le respect des gestes protecteurs."

Sur la place de la Gare

Les trois Grâces

Les PhilOde super

Arrêt culture

Carnaval brûle

Sortie Sauveterre de Rouergue

Les compagnons de la Fanfare

Portraits des compagnons de l'Echo et un grand merci à notre photographe Patricia qui tenait l'appareil.

Pêle mêle de l'echo à sauveterre

La dernière sortie avant la "2° konfine" à sauveterre de rouergue

Fanfarüm Capharnaüm

 

Bel accueil pour ce plan inespéré sur la jolie place de la bastide de Sauveterre, où nous avons fêté le retour de Michèle et salué Aglaé et Pedro, mais aussi Christine et Michel  Boutifanfarons de la première heure.

 

 

 

Les T'ites Messes Basses

 

 

Nos belles tenues brillaient sous le soleil de midi, nous avons joué quatre sets assez courts de 15 à 20 minutes, épuisant ainsi le répertoire, avec notre première mondiale de Happy Face, qui a plutôt bien marché.

 

Enfin un peu de jaune et des sax aussi

 

 

D'aucuns diront que les autres étaient mal placés, qu'ils n'entendaient pas les basses, ou bien deux lignes de basses différentes, ce qui n'est pas impossible. Certains morceaux sont bien sortis, d'autres beaucoup moins bien (j'ai les noms mais je ne dénoncerai personne en particulier). Certains mettent les partitions à l'envers et regardent celle du voisin pour économiser la leur... (là aussi j'ai les noms....)

 

Doucement les basses

 

Un bon repas bien solide nous a été servi pour calmer les estomacs des fanfarons.nes affamés.es  (des lasagnes et une tarte tatin) ! Nous n'avions pas de petites assiettes pour la tarte alors il y a fallu la manger avec les doigts poisseux de caramel coulant, heureusement sans risque car jouer des pistons avec les doigts qui collent c'est bonjour la musique gluante....

Tiens y'a Macron qui m'appelle

Notre bienfaiteur Yann nous a payé les bières. Merci qui ? Tous en choeur avec moi : merci, Yann !
En partant, nous écoutons un moment Pedro et ses potes jouer sous les arcades des airs révolutionnaires .

Bart c'est quoi ce masque ?

Duo extra-lucide maximaliste

Je les aime bien mais mais ils sont lourds....

Sur le pont d\'Avignon

Sur le pont d'Avignon L'on y danse, l'on y danse Sur le pont d'Avignon L'on y danse tous en rond

Les beaux messieurs font comm' ça Et puis encore comm' ça

Avec Patricia au final

La première sortie avant le désert

okfe

La première sortie musicale de l'Echo après le Grand Confinement

Sortie dominicale après le dé-confinement.
Une soirée fanfaronne à OKFé avec l'Echo des Avens, Rhumzik et Tin-Tin DJ, une fête colorée et mouvante, un apérifanfare explosif, de la fanfare, du rock, du beat machine, de la musique qui vibre...

Nous en saurons plus au prochain épisode de notre envoyé spécial délégué sur place ..... affaire à suivre

echo millau juin 2020

echo millau juin 2020

Le Petit Blogueur Illustré

Un Echo King Size pour fêter l'été et la fête de la musique en mode semi-confiné. Nous avons ouvert le bal avec Samba Mio la batouc de Millau plein d'énergie et de couleurs. Après des répétitions confinées, c'est la grande mises en scène sur la terrasse de l'OKfé, avec un groupe de rock 70 et un DJ allumé avec un  public interdit de danser, un comble pour la fête de la musique, sacré Covid19.

echo millau juin 2020

echo millau juin 2020

echo millau juin 2020

echo millau juin 2020

echo millau juin 2020

error: Content is protected !!